Photographie: Marie Lbb

Photographie: Frédéric Lejeune

C''est encouvrant Alexander Mc Queen que j'ai compris la manière dont je voulais procéder, pour comprendre le monde qui m'entoure.

 

Le corps humain pouvant se métamorphoser de tant de  manières différentes, c'est un jeu qui se joue des milliards de fois par jour, dans le monde.

 

Si notre garde robe est si remplie, peut -être sommes nous tout simplement confus. Nous cherchons qui nous sommes et comment aimerions- nous que les gens nous voient.

 

En voyageant je me suis rendue compte que la parure,  permettait la compréhension d'une culture,  de l'être humain dans son environnement. De subtils messages passent, il faut simplement chercher à en saisir le sens.

 

 

Le stylisme, c'est un dialogue entre l'homme et la matière, les discussions peuvent durer des siècles...

 

 

 

It was upon my discovery of Alexander McQueen that I understood how I wanted to proceed in understanding the world around me.

 

The Human body has the ability to transform in so many different ways, It's a game that plays out billions times a day across the world.

 

If our closte is so full, perhaps we're simply confused. We're looking for who we are and how we would like others to see us.

 

While Traveling, I realized that adornment allows for understandind of a culture, of the human being in his environment. Subtle messages are passed, we must simply seek to understand the meaning.

 

 

 

Fashion design is a dialogue between  human and material, the conversation can last centuries...

 

 

Fashion design is a dialogue between man and material, the conversation can last centuries…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les cloches en papier est la collaboration entre deux artistes, Anaïs Prudhomme (styliste), et Lucile Misrahi (scénographe). Ensemble, elles exercent la profession de créatrice d'univers.

 

Après avoir passé quelques années à l'Ecole Boulle à Paris, lieu de leur rencontre, elles se suivent à Liège, pour se spécialiser dans leur domaine respectif.

 

Elles créent en 2013 leur premier petit clip avec de modestes moyens,"Miss Sorrow", et de là, ressortira le nom des cloches en papier.

 

Elles proposent un projet de spectacle pour le Boom festival 2014, au Portugal, qui fut accepté puis réalisé.

 

Elles enchaînent sur une exposition à Lagny sur Marne dans les ateliers de la Tannerie.

 

Ce n'est que le début d'une longue aventure, à suivre...

 

  • Wix Facebook page

Les cloches en papier

exposition à Lagny sur Marnes